Tout ce qui orne la femme, tout ce qui sert à illustrer sa beauté, fait partie d’elle-même”. Charles Baudelaire, Le Peintre de la vie moderne, 1863.

Le monde personnel et mystérieux des femmes est un lieu rempli de déguisement, de création d’une personnalité et de façonnement d’un personnage. Charles Baudelaire, poète et critique d’art, suggère que l’identité d’une femme est intrinsèquement liée à son apparence. Les femmes de la bourgeoisie au dix-neuvième siècle ne sortaient jamais de la maison sans prendre un bain, se maquiller et se coiffer, activités intimes pour se préparer à sortir en public. Comment, alors, représenter de telles activités en tant que peintre de sexe masculin? Ce problème fut abordé par plusieurs Impressionnistes et Post-Impressionnistes, notamment Degas et Seurat.


La préparation d'une femme


degas le bain Edgar Degas
After the bath - woman drying herself
, 1895.
Pastel on paper


Si la tenue vestimentaire d’une femme témoigne de son statut social, l'absence de vêtements nous enseigne tout autre chose, car pour les Impressionnistes, comme pour la société moderne, la nudité innocente n’existait pas. En prenant pour sujet les femmes se préparant à sortir, Degas trouvait ainsi une raison légitime à cette nudité. Il disait qu’une femme prenant son bain ressemblait à un chat faisant sa toilette : détendue, elle s'isole en privé, sans avoir conscience du voyeur qui la regarde. Nous, spectateurs, l’observons par le trou de la serrure. Cette vision furtive est défendue, mais c’est aussi pour cela, peut-être, qu’elle est si fascinante !

 seurat toilette
Georges Seurat
Young woman powdering herself,
1888-90
Oil on canvas

Seurat peint sa maîtresse en train de se maquiller. Cette relation avec cette femme est illégitime, mais elle lui donne l’occasion de voir la scène qu’il veut peindre. Pourtant, tout est artifice, tout est fabriqué, y compris la technique minutieuse de la peinture. Le corset que porte cette femme lui donne une silhouette guindée ; la poudre qu’elle applique lui donne un teint parfait ; le parfum la transforme en objet séduisant pour les cinq sens. La décoration de son boudoir suggère la féminité et le luxe, décoré de papier peint, de couleurs pastel et de fleurs. Mais en même temps la scène entière est maladroite et inconfortable : la table est trop petite et la femme se tenant toute raide semble bien mal à l’aise.

Vue du monde extérieur, une femme a toujours un rôle à jouer : à côté d’un homme, elle indique son statut ; seule, elle est indépendante et moderne ; parmi d’autres femmes, c'est une travailleuse, ou une rentière ; entourée d’enfants, elle est maternelle.


La femme exposée

 


renoir loge
Pierre-Auguste Renoir
La Loge
, 1874
Oil on canvas


Au théâtre, une jeune femme bien coiffée, au maquillage parfait et portant une robe à la dernière mode, accompagne un homme qui regarde autour de lui avec ses jumelles de théâtre. Elle, par contraste, a déposé ses jumelles sur le coussin de la loge. Elle ne semble ni regarder ni juger, mais tout le monde la regarde et la juge. Son rôle est d’attirer, de séduire et comme un objet, d’orner l’apparence de l'homme ainsi que celle de la loge. Les fleurs suggèrent la puissance séductrice du parfum, ainsi que la fragilité de la femme, et Renoir éveille presque tous les sens à travers cette femme : l’odorat avec les fleurs et le parfum qu’elle porte ; la vue avec ses vêtements et ses bijoux ; l’ouïe avec la musique qu’elle écoute ; et le toucher avec sa peau délicate et le luxe des matériaux de sa tenue.

 

  

toulouse-lautrec jane avrilHenri de Toulouse-Lautrec
Jane Avril in the entrance of the Moulin Rouge
, 1892
Oil and pastel


Jane Avril, danseuse au Moulin Rouge, quitte le cabaret seule en fin de soirée. Si elle est pleine d'entrain et provocatrice sur scène, hors du spectacle elle semble vulnérable et solitaire. De cette toile, nous n’apprenons rien de sa vie en dehors du cabaret. Son seul geste est d’enfiler ses gants, comme pour se protéger du monde extérieur. Les lignes verticales de la composition renforcent son visage mince et décharné. Un manteau et un chapeau, appartenant à un homme, sont pendus à gauche. Dans une maison, ils seraient symboles de vie de famille et de sécurité, mais ici, ils ne sont que des objets temporaires, comme la renommée de Jane Avril au Moulin Rouge.


Femmes entre elles

 

gauguin haymaking
Paul Gauguin
Haymaking, 1889
Oil on canvas

Ces femmes bretonnes travaillent dans un champ pour faire du foin. Leur tâche ne demande pas de maquillage, de bijoux et de parure, mais plutôt un costume traditionnel et pratique, qui les protège et les unifie. Cependant, Gauguin trouvait ces femmes honnêtes et simples, rafraîchissantes en contraste avec les Parisiennes parfois affectées et fausses. Leur travail quotidien prend une allure exotique avec  l’inclusion d’un grand palmier qui vient d’être abattu, au premier plan.

 

 

morisot portrait
Berthe Morisot
Portrait of a Woma
n, 1872-75
Oil on canvas

Berthe Morisot expose avec les Impressionnistes dès leur première exposition en 1874. En tant que femme, elle ne pouvait pas peindre les mêmes sujets que ses collègues masculins. Même si elle défiait les conventions artistiques de l’époque en étant peintre, elle ne pouvait pas, par exemple, peindre un homme en dehors de sa famille. C’est pourquoi, elle représente souvent d’autres femmes et enfants de son entourage. La femme de ce portrait est inconnue, mais elle pourrait être la sœur de l’artiste, Edma. Assez formelle dans sa composition, la peinture de Morisot nous montre une tenue de ville appropriée pour une rentière bourgeoise n'ayant pas besoin de gagner sa vie.

 

 
morisot fille
Berthe Morisot
Berthe Morisot dessinant avec sa fille
, Etching

 

Dans cette image de tendresse, Morisot se présente ici comme mère et artiste. En dépit de la simplicité de cette esquisse, elle nous donne un aperçu de sa propre conception du statut social ; elle semble nous prouver qu’elle peut à la fois remplir le rôle exigé par la société et celui d'artiste.



pour aLLEr PLUS LOIN

   ACTIVITESactivite icon    FICHE VOCABULAIRE





Main Menu